Ne pas avoir de regrets - La révolution est en vous
2

Ne pas avoir de regrets

Il y a quelques jours, j’écrivais un post sur l’importance de connaître et vivre ses rêves. Si le sujet en a fait sourire certains, il me semble pourtant primordial de réaliser mes rêves et de ne pas avoir de regrets à la fin de mes jours.

Si l’on se réfère à l’expérience de Bronnie Ware, une infirmière australienne, il semble que près de 95% des personnes qui arrivent au terme de leur vie ont des regrets. Bronnie Ware a passé de nombreuses années à travailler dans un centre de soins palliatifs. Elle a ainsi eu de nombreuses occasions de discuter avec ses patients et des regrets qu’ils avaient.

Bronnie Ware a animé durant plusieurs années un blog sur ce sujet. Elle a fini par publier un livre intitulé The Top Five Regrets of the Dying.

5 regrets les plus fréquents

Si tout le monde n’a pas nécessairement les mêmes regrets, cinq thèmes reviennent régulièrement:

1. J’aurais aimé avoir eu le courage de vivre la vie que je voulais vraiment, pas celle que les autres attendaient de moi.

C’est un des plus grands regrets formulés. Quand chaque patient regarde son passé, il se rend compte que beaucoup de ses rêves n’ont pas été exaucés.

2. J’aurais aimé ne pas travailler si dur.

Ce regret provient essentiellement des patients homme que Bonnie Ware a rencontré. Ils font ainsi référence à leurs enfants qu’ils n’ont pas réellement vu grandir et la relation avec leur partenaire dont ils n’ont pas assez profité.

3. J’aurais aimé avoir le courage d’exprimer mes sentiments.

De trop nombreuses personnes cachent leur sentiments afin d’éviter le conflit. Vivre une existence sincère signifie prendre conscience de ses sentiments et les exprimer.

4. J’aurais aimé garder le contact avec mes amis.

Très fréquemment, jusqu’à leurs dernières semaines de vie, les patients ne réalisent pas vraiment l’importance qu’on les amis de longue date. Une majorité d’entre eux ont perdu de vue des gens qui finalement comptaient énormément. Ils ont eu beaucoup de regrets en ne donnant pas à certaines amitiés le temps et les efforts qu’elles méritaient. Selon le métier qu’on exerce, il est facile de se laisser dépasser et de mettre les relations amicales en stand-by. Pourtant, en fin de vie, ce qu’il vous reste, ce n’est rien d’autres que vos souvenirs, vos amis et vos amours.

5. J’aurais aimé m’accorder un peu plus de bonheur.

Étonnement, celui-ci est très commun. La grande majorité des gens ne réalisent que peu de temps avant de mourir que le bonheur, c’est un choix ! Au fil des années, la peur du changement a finit par les convaincre qu’ils étaient heureux comme ça. Par moment, ils avaient envie de ne faire que ce qui leur plaisaient, mais ils n’ont jamais osé franchir le pas. Aujourd’hui, ils le regrettent amèrement.

Prendre le temps d’y réfléchir

 A l’heure où nous avons normalement de nombreuses années devant nous, ne serait-il pas intéressant d’avoir l’existence que l’on souhaite? Personnellement, j’espère avoir le moins de regrets possibles à la fin de mes jours. J’aimerais pouvoir me dire que j’aurais eu une vie enrichissante auprès des êtres qui me sont chers et d’avoir tout fait pour réaliser les rêves qui m’habitent.

 

Article du même auteur publié le 25 janvier 2017 sur Revolution4

Charles-Emmanuel Deppierraz
 

Convaincu que la connaissance de soi représente un pillier essentiel dans un monde où tout s'accélère et en profonde mutation.Père de quatre enfants, dirigeant d'entreprise et coach, je souhaite à travers la révolution est en vous, offrir à qui le souhaite, des outils et des stratégies permettant de se développer et aborder la vie dans les meilleures conditions possibles.Convaincu que nous avons en chacun de nous le potentiel de changer nos vies, j'espère que vous trouverez à travers ce site l'inspiration et la motivation pour y parvenir.

  • […] savons que plus de 95% des personnes ont des regrets à la fin de leur vie. Est-ce vraiment votre volonté de faire partie des gens qui n’ont pas le sentiment d’avoir […]

  • >