Le dilemme de la confiance en soi - La révolution est en vous

Le dilemme de la confiance en soi

Comment peut-on avoir confiance en soi, alors que rien ne nous permet d’avoir cette confiance en soi ?

Le jeune qui vient de finir ces études à qui l’on demande de l’expérience. Comment est-il censé avoir confiance en ses compétences alors qu’il ne les a encore jamais exercées ? Comment être confiant en l’avenir, alors que nous avons le sentiment que la vie ne nous a jamais épargné ?

Les personnes qui manquent cruellement de confiance en elle ont toujours un sentiment d’inégalité. Comment se fait-il que d’autres en aient à revendre ? C’est un peu comme l’argent, on a toujours l’impression que ce sont ceux qui en ont le moins qui en souffre le plus.

Le dilemme de la confiance en soi

Jeanne est jolie, intelligente, sa vie professionnelle lui donne entière satisfaction. Pourtant, sa vie sentimentale est une succession d’échecs. Elle a le sentiment de ne rencontrer que des hommes qui ne lui conviennent pas. Lorsque c’est le cas, se sont eux qui s’en vont. Les années passent est le sentiment qu’elle est la source de ces différents échecs se renforce au fond de Jeanne.

Comment peut-on imaginer réussir lorsque l’on traîne derrière soi un sentiment d’échec plus ou moins permanent ? À force de faire l’inventaire des choses qui n’ont pas fonctionner, de nos erreurs, à force de rejeter la faute sur le monde entier, nous agissions pour que cela continue ainsi, alimentant ainsi un cercle vicieux dont il est parfois difficile de s’en extraire.

Un tel schéma représente le dilemme de la confiance en soi. Pour être heureux, aimé ou réussir, il faut avoir confiance en soi. Or, pour avoir confiance en soi, nous pensons qu’il faut initialement être heureux, aimé ou réussir.

Des apparences trompeuses

En effet, ce n’est pas parce que l’on affiche des milliers d’amis ou de fallowers sur Facebook ou Instagram, que l’on gagne des fortunes, que l’on affiche une certaine réussite matérielle ou que l’on possède un corps de rêve, que l’on a nécessairement une grande confiance en soi. L’explosion des réseaux sociaux n’a fait que renforcer ce sentiment de fossé de plus en plus profond pour les personnes qui manquent de confiance en elles. Cependant, il existe de nombreuses personnalités que l’on croit confiantes en elles et qui, en définitive, ne le sont pas. Influenceurs, mannequins, hommes ou femmes d’affaires, célébrités affichent une certaine image d’eux-mêmes qui ne représente pas obligatoirement leur état interne. Il suffit en effet de quelques minutes, voire secondes pour faire une photo et la poster. Quid du reste du temps ?

Ne vous fiez pas aux apparences, ce n’est pas parce que vous donnez l’impression d’avoir tout ce que vous désirez dans la vie que la confiance en soi fait partie du package.

On pourrait croire que plus l’expérience augmente et plus la confiance en soi en fait de même. Théoriquement, cela devrait être le cas, surtout si l’on cumul des expériences positives. Pourtant, cela n’est de loin pas systématique. Combien de personnes ayant obtenus une promotion doutent en leurs capacités professionnelles, en leur aptitude à répondre aux nouvelles exigences qui se présentent à elles ? Combien de séducteurs multiplient les conquêtes tout en doutant toujours plus en leur capacité à séduire ? Des étudiants échouent à leurs examens malgré un brillant cursus.

Une véritable inégalité

La confiance en soi est un état interne, un sentiment que, quoi qu’il advienne on saura toujours faire face aux événements (positifs ou négatifs) qui se présenteront à nous.

Nous ne sommes pas égaux en la matière, tout comme nous venons de le voir, la confiance évolue au gré de notre vie. Elle peut même être inégalement répartie dans notre quotidien. Certains auront par exemple, une grande confiance dans leur vie professionnelle et peu ou pas dans leur vie privée. D’autres en auront à certains moments de leur vie et moins occasionnellement. C’est par exemple le cas des étudiants cité ci-dessus.

Comment avoir plus confiance en soi ?

Heureusement, il existe de nombreuses stratégies pour développer la confiance en soi, car cette dernière se construit, se renforce tel un muscle. En voici trois que je vous invite à tester si vous avez le sentiment de manquer de confiance en vous.

La première stratégie sera de modifier vos discours intérieurs négatifs. Il faut en effet arrêter d’exacerber vos défauts. Par exemple, plus Jeanne va penser qu’elle est la cause de ses échecs, plus son manque de confiance perturbera ses relations. Elle pourrait ainsi par exemple commencer à devenir jalouse, douter de la fidélité de son compagnon, même si ce dernier ne fait strictement rien qui puisse lui être reproché.

Pour cela, il est nécessaire de repérer dans vos discours intérieurs tout ce qui est de l’ordre de la dévalorisation, de l’interprétation abusive qui vous déprécie. Il faut ensuite remplacer ces pensées par des pensées plus objectives (et non positives). En faisant cela, vous favoriserez un regard bienveillant envers vous-même.

Apprenez ensuite à vous détacher de votre passé. Dans le cas de Jeanne, elle devrait cesser de ressasser en permanence ces anciennes relations, à chercher toutes les éventuelles erreurs qu’elle aurait pu commettre pour expliquer ses différentes ruptures. Le passé reste le passé. S’il peut être une source d’informations intéressantes, il peut également être un piège si l’on décide d’y rester enfermer. De plus, nos souvenirs changent au fur et à mesure et nous avons tendance à les modéliser au gré de nos humeurs. Imaginez ce qui se passe dans la tête de Jeanne à force de passé son passé amoureux en boucle…

Pour finir, il est intéressant d’accepter que tout ne va se passer comme prévu, et ce, avant même de se dire que l’on saura faire face à toute situation

Avoir confiance dans sa vie sociale passera par l’acceptation que l’on ne pourra plaire à tout le monde. Les personnes qui réussissent dans les affaires savent qu’elles peuvent rencontrer des échecs. Ces derniers font partie de l’équation, mais ne les empêchent pas d’avancer.

Accepter les expériences négatives pour gagner en confiance

Cela peut paraître contre intuitif, mais l’une des manières de rompre le cercle vicieux du manque de confiance passe par l’acceptation du négatif. Plus vous serez à l’aise avec les expériences négatives et plus vous gagnerez en confiance.

Nous pensons que l’échec appelle l’échec, que la vie nous apporte mauvaise expérience sur mauvaise expérience. À force, nous alimentons ces croyances limitantes. D’une certaine manière, cela nous permet de nous réconforter dans notre souffrance ou notre malheur. C’est par exemple ce que fait Jeanne depuis des années.

Accepter l’idée que l’on puisse être à l’aise avec les expériences négatives qui émaillent notre vie permet de casser ces vieux schémas.

Voilà, je vous laisse et vais publier cet article. Je sais qu’il ne plaira pas nécessairement à tous, voire même que certains d’entre vous le détesteront. Je l’accepte. C’est ainsi que se manifeste la confiance en soi.

3 stratégies pour prendre le bon départ

Téléchargez cette formation audio gratuite pour apprendre trois stratégies simples qui vous donneront la clarté et la confiance nécessaires pour aller en direction de vos rêves et de vos objectifs de vie.

Charles-Emmanuel Deppierraz
 

Convaincu que la connaissance de soi représente un pillier essentiel dans un monde où tout s'accélère et en profonde mutation.Père de quatre enfants, dirigeant d'entreprise et coach, je souhaite à travers la révolution est en vous, offrir à qui le souhaite, des outils et des stratégies permettant de se développer et aborder la vie dans les meilleures conditions possibles.Convaincu que nous avons en chacun de nous le potentiel de changer nos vies, j'espère que vous trouverez à travers ce site l'inspiration et la motivation pour y parvenir.

>