fbpx

septembre 27

Effet miroir : un incroyable outil de développement personnel

1  commentaires

Avez-vous déjà entendu parler de l’effet miroir ? Autant être honnête avec vous tout de suite, l’effet miroir est sans aucun doute l’un des plus puissants outils proposés par le développement personnel, pour autant, bien entendu, qu’on l’utilise correctement. Si tel est le cas, l’effet miroir peut vous apporter une sérieuse aide pour changer de nombreuses choses dans votre vie.

Alors, qu’est-ce donc ce fameux effet miroir ? Je vous laisse le découvrir en lisant la suite de cet article.

Le principe de base de l’effet miroir

L’effet miroir est également appelé projection en psychologie, il consiste à transposer un élément de notre monde interne à un autre élément externe. On parle ainsi de l’effet miroir lorsque la personne avec qui nous interagissons agit d’une manière qui nous renvoie à notre propre monde intérieur ou à notre propre réalité. Cette dernière peut tout être positive que négative.

Qu’est-ce que cela donne dans la pratique ?

Je vous l’accorde, cette définition n’est pas des plus simples à comprendre. Prenons l’exemple d’une relation naissante, nous avons tous vécu cela (en tout cas, je vous le souhaite). Au début, nous avons généralement tendance à ne voir que des qualités en la personne que nous fréquentons, vous savez le célèbre principe de « l’amour rend aveugle ». Nous avons une tendance naturelle à exagérer les qualités que nous trouvons chez l’autre. Or, ces fameuses qualités ne sont que nos propres qualités (y compris celles que nous ignorons posséder) que nous pensons trouvez en face de nous. D’où l’expression d’effet miroir ou de projection.

Généralement, après quelques temps, cet effet s’estompe, les qualités perçues sont de moins en moins perceptibles, pire encore, la tendance s’inverse et ce ne sont plus que des défauts que l’on remarque chez l’autre.

La personne qui n’a objectivement jamais vécu cela peut lever la main, car nous l’avons tous expérimenté à un moment ou un autre de notre existence.

Miroir négatif

L’effet miroir fonctionne également dans le sens négatif. Vous savez, ces personnes que l’on trouve très rapidement antipathiques alors que nous ne les connaissons qu’à peine. Le sont-elles réellement ? Il est possible qu’elles le soient, mais il est également possible qu’elles reflètent une partie de vous que vous ne voulez voir ou accepter.

J’ai personnellement vécu pareille situation, il y a de nombreuses années lorsque j’étais encore à l’école. J’avais une antipathie profonde (et partagée) avec une fille de ma classe. Nous ne nous aimions pas, sans même savoir pourquoi. En clair, nous nous « tapions mutuellement sur le système », et ce, peu importe le sujet. Il a fallu que nous soyons assis côte à côte à un anniversaire pour nous rendre compte que nous avions plus de chose en commun et que l’autre n’était finalement pas aussi « stupide » que nous le pensions.

La morale de cette histoire

L’effet miroir alimente nos croyances (souvent limitantes) et nos interactions avec les autres. Or, il est important de comprendre que très souvent lorsqu’une personne nous plaît ou au contraire nous énerve au plus haut point, c’est notre propre reflex que nous voyons inconsciemment. Ce n’est pas l’autre que nous voyons, mais nous-même.

Nous naissons tous avec une part égocentrée, que nous le voulions au non. Cela n’est pas un problème, sauf si cela devient une part importante de notre personnalité. Même involontairement, une partie de nous aimerait que les autres s’adaptent à notre façon de penser, voire même pour certains de vivre. Cette vision intérieure tronquée alimente ainsi des croyances limitantes telles que par exemple :

  • « Pour que je puisse réussir professionnellement, il faut que quelqu’un me donne ma chance ».
  • « J’ai grande peine à m’aimer, j’ai besoin pour cela que l’autre ou les autres me montrent et me démontrent leur amour ».
  • « Je sais que le prince charmant existe et qu’il m’attend quelque part ».
  • « Pour que je puisse avoir confiance en moi, les autres devraient mettre en avant mes qualités, les reconnaître. »

Ces phrases ne sont que des exemples, mais je suis sûr que vous les avez déjà entendues, voire même prononcées. Ce sont des croyances limitantes. Pire encore, plus nous avons ce type de pensées et plus nous sommes convaincus qu’elles sont le reflet de la réalité.

Une toute autre réalité

En fait, la réalité est tout autre. Tout doit et ne peut venir que de vous et seulement vous.

Reprenons les exemples ci-dessus :

  • Vous voulez réussir professionnellement. N’attendez pas que la chance vous sourît, provoquez-la, travaillez dur, formez-vous, montrez au monde ce dont vous êtes capables.
  • Pour être aimé, il faut d’abord apprendre à s’aimer soi-même. Vous n’avez pas le choix.
  • Mauvaise nouvelle, le prince charmant n’existe pas. Plaisanterie mise à part, n’attendez pas qu’il se présente à vous. Interagissez avec les autres, rencontrez de nouvelles personnes. N’ayez pas des attentes irréalistes et des exigences que vous n’auriez pas vis-à-vis de vous-même.
  • Ce ne sont pas les autres qui peuvent vous aider à développer votre confiance en vous, seul vous pouvez le faire. Mais bonne nouvelle, il est parfaitement possible de le faire.

Cela peut paraître un peu dur, mais vous avez en vous le potentiel de le faire. Vous devez comprendre que les ressources sont en vous et à l’extérieur de vous.

Tout doit et ne peut venir que de vous et seulement vous.

Un puissant outil pour développer la confiance en soi

Lorsque j’accompagne des personnes qui manquent de confiance, il y a un exercice que j’aime énormément faire. Je demande à ces personnes de me donner le nom d’une ou plusieurs personnes qu’elles admirent particulièrement. Ensuite, je leur demande de m’expliquer pourquoi elles les admirent et quelles sont les qualités qu’incarnent ces personnes pour elles.

Généralement, je leur demande d’y réfléchir et de revenir quelques jours plus tard avec les réponses à ces questions. C’est à ce moment-là que l’exercice devient vraiment intéressant. En énonçant les raisons de cette admiration, de ces qualités, l’énergie de ces personnes monte, leurs yeux brillent.

Puis, je les remercie de m’avoir parlé…d’elles-mêmes… Par effet miroir, elles parlent de leurs propres qualités, qu’elles admirent chez les autres, mais n’ont pas conscience de posséder en elle.

Utiliser l’effet miroir représente ainsi un puissant outil pour déceler nos propres qualités, mais que souvent nous pensons ne pas avoir. Croyez-moi ou non, mais la surprise est souvent totale. Elle commence par une forme de déni, puis par une prise de conscience, par de la joie, car au fond d’elles-mêmes, ces personnes le savaient.

Ils divorcèrent après s’être tant aimés

L’effet miroir peut également être très utile dans notre vie de couple. Savez-vous qu’en 2016 (dernière statistique disponible) 128'000 divorces ont été prononcés. Ils sont souvent le fait d’une incompatibilité rencontrée entre les époux. Nous sommes donc passé de « l’amour rend aveugle », soit nos propres qualités que l’on retrouve en l’autre, à « je ne le supporte plus, il est trop différent ». Mais est-ce vraiment le cas ? Comment se fait-il qu’ils se ressemblaient tellement et puis plus du tout au bout de quelques années ? La question me semble légitime.

Prenons l’histoire de Paul et de Julie. Paul travaille de très nombreuses heures, il rentre tard et peine à s’occuper de Julie et des deux enfants qu’ils ont eus. Julie souffre de plus en plus de cette situation, les tensions montent et malgré cela, elle n’obtient pas de Paul l’attention souhaitée. Au contraire, les disputes de plus en plus fréquentes poussent Paul à travailler encore plus tard ou à sortir avec ses amis afin de décompresser.

Finalement, Paul et Julie décident de divorcer pour incompatibilité…

Quelles auraient pu être les reproches de Paul et Julie ? Paul aurait très certainement voulu obtenir plus d’attention de Julie lorsque il rentrait arasé du travail. Qu’obtenait-il, des tensions, des reproches ou des disputes.

De son côté, Julie souhaitait que Paul fasse plus attention à elle, qu’il la remarque, qu’il la complimente, qu’il passe un peu plus de temps avec elle et les enfants au lieu de travailler. En clair, elle aurait souhaité plus d’affection de Paul.

Même si pure fiction, cette histoire ressemble très certainement à celle de milliers de couples.

Mais avaient-ils vraiment besoin de cette attention ou de cette affection ? Étaient-ils vraiment si différents ?

L’effet miroir dans le couple

Prenons l’exemple de Julie. Lorsque elle se fâche contre Paul parce qu’il ne s’occupe pas assez d’elle, qu’est-ce que cela réveil en elle ? Pourquoi une telle colère ? Elle s’est peut-être construite pendant des années sur la croyance que l’autre devait vous témoigner de l’amour en permanence, qu’il devait lui être totalement dévoué.

Son problème, c’est que Paul ne répond pas totalement à cette croyance. Alors, le problème vient-il de Paul ou de cette croyance ?

Si l’on prend Paul, il a grandi avec l’idée qu’il devait tout faire pour subvenir aux besoins de sa famille, quitte à devoir faire de nombreuses heures supplémentaires. La réussite ou le sentiment de réussite peut également être une croyance qu’il s’est forgée tout au long de sa vie.

Or ni Paul, ni Julie n’est dans le cas présent le miroir parfait de leurs croyances. Sont-ils incompatibles ? Très certainement pas, mais pour cela, ils doivent prendre conscience que de leurs croyances limitantes. Ils peuvent essayer de les modifier ou de les ignorer, comprenant qu’elles sont néfastes autant pour eux-mêmes que pour leur couple

Votre bonheur ne dépend pas des autres

Lorsque vous éprouvez des émotions puissantes, généralement ressenties négativement, demandez-vous ce que ces émotions veulent vous dire pour vous, pourquoi résonnent-elles si fort en vous ?

Y a-t-il une croyance ou une idée préconçue qui vous pousse à réagir aussi intensément ?

Se poser ces questions pourrait vous être d’une grande aide pour développer une meilleure connaissance de vous-mêmes, de vos interactions avec les autres, pour découvrir les qualités que vous avez toujours rêvé d’avoir.

Cessez de croire que votre bonheur dépend des autres, cela n’est pas le cas. Votre bonheur dépend de vous et uniquement vous. Il est impossible de changer les autres, cela ne fonctionne pas. Cependant, il ne tient qu’à vous de modifier le regard que vous portez sur les situations que la vie vous offre.

Lorsqu’une personne vous irritera, demandez-vous si cette personne est votre propre reflet et si c’est le cas, acceptez-les (le reflet et la personne) tels qu’ils sont. Votre vie n’en sera que plus simple.

Je vous invite à présent à partager cet article avec vos proches au moyen des icônes prévues à cet effet. Je serai également heureux de découvrir vos commentaires sur l’effet miroir dans la section en bas de page.

Vous avez envie de développer votre plein potentiel ? Alors osez et passez à l’action

Tout changement passe invariablement par l’action. Une vision claire de ce que l’on souhaite représente une base essentielle.

Découvrez trois stratégies qui vous donneront cette clarté pour agir et vous aider à donner le sens que vous souhaitez à votre vie

Cliquez ici pour découvrir la formation gratuite « 3 stratégies pour prendre un bon départ »

A propos de l'auteur

Charles-Emmanuel Deppierraz

Convaincu que la connaissance de soi représente un pillier essentiel dans un monde où tout s'accélère et en profonde mutation.Père de quatre enfants, dirigeant d'entreprise et coach, je souhaite à travers la révolution est en vous, offrir à qui le souhaite, des outils et des stratégies permettant de se développer et aborder la vie dans les meilleures conditions possibles.Convaincu que nous avons en chacun de nous le potentiel de changer nos vies, j'espère que vous trouverez à travers ce site l'inspiration et la motivation pour y parvenir.

Vous pourriez également aimer :

Comme une publicité pour Coca-Cola

Je n’ai pas le temps

Trouver son IKIGAÏ et donner du sens à sa vie

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Inscrivez-vous aux e-mails privés de la révolution est en vous

    >